restauration scolaire et des aides sociales en cette période de fermeture des écoles et établissements scolaires

mercredi 15 avril 2020
par  SUD Éducation 03

SUD éducation s’est adressé au conseil départemental, aux associations de maires, à la DASEN et à la préfecture de l’Allier pour demander le versement sans démarches préalables aux familles du montant des prestations sociales qui auraient dû leur être versées en l’absence de confinement.

Cela se fait dans d’autres départements alors cela peut se faire dans l’Allier…


Le courrier envoyé à l’Inspection d’Académie de l’Allier

Les autres sont en documents joints…

Montluçon, le 15 avril 2020

A l’attention de Madame l’Inspectrice d’Académie de l’Allier,

Objet : aides sociales à la restauration scolaire

Monsieur l’Inspectrice d’Académie,

La crise sanitaire que le monde traverse a conduit, le 12 mars dernier, le Président de la République à fermer l’ensemble des établissements scolaires pour protéger les plus vulnérables et freiner la progression du virus. Les élèves demi-pensionnaires ne se voient plus assurer la distribution de leur déjeuner quotidien, quatre ou cinq fois par semaine.

Pour les familles au revenu le plus faible, le repas du midi était le repas essentiel de leur journée, car complet et équilibré. De plus, le coût de ce repas était largement pris en charge soit par les CCAS grâce à des tarifs sociaux dans le premier degré, jusqu’à la gratuité selon les situations, soit par l’intervention des fonds sociaux en collège et lycée.

Désormais, le coût de ce déjeuner est assumé intégralement par les familles. Le risque est réel que les élèves ne soient plus en mesure de consommer au moins un repas correct par jour. Dans la crise sanitaire que traverse le pays, il semble indispensable que le système de solidarité continue à fonctionner pleinement.
Au-delà de la crise sanitaire, cette période de confinement jette une lumière crue sur les inégalités sociales dont souffrent nos élèves, en particulier des quartiers populaires : confort de vie dans les appartements et maisons, accès aux outils numériques, alimentation…

C’est la raison pour laquelle SUD éducation vous demande d’intervenir auprès des communes, intercommunalités et du conseil départemental pour permettre le versement sans démarches préalables aux familles du montant des prestations sociales qui auraient dû leur être versées en l’absence de confinement. Assurer à toutes et tous l’équilibre alimentaire est une mesure de justice sociale qui s’impose dans une période déjà troublée.

Nous adresserons également un courrier au conseil départemental et aux associations de maires mais nous considérons que votre action sur ce sujet favorisera la justice et l’égalité républicaine dont les plus défavorisés ont besoin.

Nous vous prions de croire, Madame l’Inspectrice d’Académie à l’assurance de notre attachement au service public d’éducation pour toutes et tous, laïque, gratuit et émancipateur.


Documents joints

PDF - 71 ko
PDF - 71.1 ko
PDF - 71 ko
PDF - 71.1 ko
OpenDocument Text - 135.5 ko