pétition lycées manuels scolaires

jeudi 5 juin 2014
par  SUD Education 03

en document attaché et ci-dessous la pétition élaborée par le collectif des documentalistes.

Professeurs de lycée de la région Auvergne, nous apprenons la décision de l’Assemblée Régionale concernant la mise en place de la fourniture gratuite des manuels scolaires pour les lycéens.

Cette décision, que nous n’avons pas à contester, soulève toutefois un grand nombre de questions, voire d’inquiétudes de notre part. Ceci, d’autant plus que cette décision semble avoir été prise sans consultation préalable et ne mentionne pas certaines réalités.

Dans le code de l’éducation, nous n’avons trouvé aucun texte indiquant que la gestion des manuels scolaires incombait aux lycées (sachant qu’il n’en est pas de même en collège).

Les personnels de l’éducation nationale ne sont donc pas concernés par cette décision. En conséquence, il vous appartient de prendre en charge totalement les implications logistiques, les personnels des EPLE étant par ailleurs occupés à remplir leurs missions, avec une charge de travail particulièrement dense en période de rentrée et d’examen.

Cependant, le principe de la fourniture gratuite de manuels scolaires nous interroge sur un certain nombre de points, parmi lesquels nous notons :

  • la Région s’est engagée à organiser cet énorme dispositif en juin et septembre de cette année, mais rien n’est précisé pour le reste de l’année scolaire et les suivantes. Quelle sera la gestion du dispositif en- dehors des périodes de sortie et de rentrée ? Les mouvements d’élèves en cours d’année ne sont pas rares, comment sera alors assuré le suivi et avec quel budget ?
  • cette gratuité risque fort de déresponsabiliser les élèves : les dégradations ou pertes de manuels pourraient être fort nombreuses et coûteuses pour la collectivité tout en entraînant une désorganisation du travail scolaire. Un système d’amendes est-t-il envisagé ? Lequel ? Géré par qui ? Avec quels moyens de pression ? Et quel financement supplémentaire pour les ouvrages manquants ?
  • aller acheter ses manuels en librairies ou auprès des FPE constitue une démarche que l’on peut qualifier d’éducative car permettant aux jeunes de se prendre en charge.
  • pour les libraires de proximité, la vente des manuels scolaires était une source de revenus non négligeable, la mesure prise risque d’en entraîner certains vers la fermeture, au mieux de fragiliser leur équilibre financier.
  • Les "consommables" (livres à fiches détachables) et autres manuels professionnels sont les manuels les plus utilisés (parfois même, les seuls utilisés) en lycée professionnel. Or le nouveau dispositif prévu par la Région interdit la fourniture de tels ouvrages, ce qui implique que les familles des élèves de LP devront les acquérir sans aucune aide financière. Ces familles se trouveront donc pénalisées et les élèves de lycées professionnels dans une situation d’inégalité flagrante. Quant à l’augmentation de la prime de premier équipement qui permettrait d’acquérir des manuels professionnels, on arrive fin mai et rien n’a encore été décidé à ce propos.. Peut-on alors parler de gratuité des manuels scolaires pour ces élèves qui en ont souvent plus besoin que d’autres ?
  • les manuels de 3ème prépa-pro sont-ils concernés par ce dispositif ?
  • les manuels des élèves d’ULIS sont-ils concernés par ce dispositif ?
  • on parle de 20€ pour la dotation des années suivantes. Le changement de manuels (papiers ou numériques) deviendra alors impossible et cette somme permettra tout juste d’assurer le réassort des collections. La volonté du Conseil Régional consisterait-elle à demander aux professeurs de créer eux- mêmes leurs propres ressources, pour leurs élèves et de les mettre gratuitement à disposition ? Cela ne peut qu’entraîner pour les établissements d’énormes surcoûts d’impressions, de consommation de papier et de cartouches d’encre, ce qui semble contradictoire avec les injonctions pour un engagement dans une démarche de développement durable. De plus, cela implique un fonctionnement performant en permanence des réseaux et de l’internet dans tous les lycées, ce qui n’est pas le cas. Et cela présuppose que tous les élèves disposent d’un ordinateur dans et hors temps scolaire, est-ce la réalité ? Cette décision réduirait la liberté pédagogique des enseignants de choisir le manuel utile en fonction de leur pédagogie.

Nous nous interrogeons donc fortement sur la pérennité du système. La région s’engage-t-elle dans la durée pour l’organisation globale de la gestion et de la manutention des manuels scolaires ?

Le problème est complexe et mérite réflexion, concertation et une préparation minutieuse, ce qui nécessite du temps.

C’est la raison pour laquelle nous demandons un moratoire immédiat sur ce dossier.


Documents joints

pétition manuels scolaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois