SUD éducation soutient le collectif "Mutation professeurs des écoles de l’Allier"

lundi 15 avril 2019
par  SUD Education 03

SUD éducation soutient le collectif "Mutations professeurs des écoles de l’Allier"

Les résultats des mutations interdépartementales démontrent un blocage qui crée des situations de vie difficiles, voire intenables qui obligent à utiliser les mises en disponibilité et donc à renoncer un temps à sa profession et son salaire. Ce qui est loin d’être anodin.

Cela est très visible dans notre département avec la problématique du Puy de Dôme mais les autres départements sont touchés : il est compliqué de quitter l’Allier, quel qu’en soit la raison.

Le collectif "Mutations professeurs des écoles de l’Allier" a raison de mettre en parallèle les difficultés de mutations et le recrutement de personnels contractuels dans des départements pourtant largement demandés. En effet, il y a un problème de nombre de postes qui, à force de suppressions pour de prétendues économies budgétaire, aboutit à un repli sur soi des départements dans leur gestion des personnels. Ainsi, on bloque des personnes dans l’Allier et on recrute des collègues sous statuts précaires dans le Puy de Dôme.

Cette situation est d’autant plus écœurante qu’il n’est pas possible de se projeter dans l’avenir en estimant une durée du "temps d’attente dans l’allier". Si SUD éducation avait réussi en CAPD à faire évoluer positivement la prise en compte des renouvellement de vœux pour le barème des EXEAT, le ministère balaie tout cette année.

Les personnels de l’Education nationale sont, par définition, des personnes et non des ressources humaines. Elles ne peuvent être gérées à flux tendus comme de simples marchandises.

Pour ces raisons, SUD éducation sera signataire d’un préavis de grève intersyndical qui permettra aux collègues de se mobiliser.


Documents joints

PDF - 102.1 ko