Résistons aux évaluations. Communiqué CGT, FSU, SUD, ICEM et FCPE de l’Allier

jeudi 12 septembre 2019
par  SUD Education 03

communiqué évaluations SUD, CGT, FSU, ICEM et FCPE 03

Les organisations syndicales de l’Allier CGT éduc’action, SNUIPP FSU, SNES FSU et SUD éducation soutenues par la FCPE et l’ICEM-Pédagogie Freinet de l’Allier, dénoncent les évaluations nationales qui doivent se dérouler en septembre dans les classes de CP, CE1, 6ème et 2nde.

Dans le 1er degré, nous savons que beaucoup d’exercices sont mal conçus : ils mettront les élèves en difficulté sans être un outil professionnel pertinent.

Pour les élèves de 6ème et 2nde qui se retrouveront seuls face à un écran, les enseignant·es sont encore plus dépossédé·es de leur mission.

Avec l’expérience de l’année dernière, nous considérons que le ministre cherche à imposer une politique éducative basée sur le contrôle et non sur la confiance comme il le prétend.

Avec ces évaluations le ministère fabrique l’outil qui justifie sa politique et qui lui permettrait de gérer les « ressources humaines » au « mérite » pour les mutations (poste à profil) et les promotions.
Nous considérons donc ces évaluations également dangereuses pour les personnels.

Nous revendiquons la liberté pédagogique qui est la reconnaissance du professionnalisme des enseignants. C’est cette liberté qui permet de prendre en compte les besoins des élèves dans les classes.

A l’opposé du mythe de l’évaluation, nous revendiquons une meilleure formation continue, sur le temps de service, basée sur les besoins réels.

Pour s’opposer à ces évaluations, nos organisations syndicales appellent les enseignant·es :

• à débattre en équipe des moyens d’oppositions à ces évaluations (du refus de la faire passer en l’état à la non remontée des résultats)

• à porter la critique de ces évaluations dans les conseils d’école et d’administration.

Nos organisations s’engagent à soutenir les collègues dans ces démarches. Nous avons besoin de vos retours pour savoir ce qui se fait concrètement.