Résister aux évaluations nationales. Défendre la liberté pédagogique.

vendredi 14 septembre 2018
par  SUD Education 03

SUD éducation propose des extraits des évaluations CP et CE1 pour faire la preuve, qu’en plus d’être une surcharge de travail et une volonté de contrôle des enseignant-es, ces évaluations ne sont en aucun cas un outil pertinent professionnellement.


évals nationales cp ce1, regard critique

Résistons collectivement aux évaluations :

  • Refusons de les faire passer telles quelles.
  • Ne faisons pas remonter les résultats.

Evaluations nationales : ne les acceptons pas, défendons la liberté pédagogique

J.-M. Blanquer tente d’imposer une politique éducative rétrograde et une école du chacun pour soi en flattant l’opinion à coup de mythes. L’évaluation tout azimuts en est un.

• Des évaluations chronophages et orientées politiquement

Alors que les livrets d’évaluation de CP et CE1 commencent à arriver dans les écoles, de nombreux-ses collègues pointent le degré de difficultés de certains exercices.

De nombreux exercices, en CP et CE1, en mathématiques et en lecture, mettront les élèves en difficulté sans aucun intérêt : quantité trop importante d’exercices, textes longs, nombreux pièges dans la forme et le fond, compétences non attendues à ce stade de la scolarité…
Le but est-il de créer de l’échec ?

A titre d’exemple, le 1er exercice pour les élèves de CP évaluent à associer un son, à discriminer parmi d’autres, à une lettre. Cela dépasse les attendus de maternelle et correspond à une approche caricaturale des débuts de l’apprentissage de la lecture.
Cette caricature correspond malheureusement aux annonces du ministre en termes de méthode de lecture.

Plus qu’une perte de temps, ces évaluations remettent en cause le professionnalisme des enseignants en les considérant comme de simples exécutants et en mettant les élèves en difficultés.

• Le management contre la liberté pédagogique

Les réponses des élèves devront être renseignées par internet, ce qui sera une tache très fastidieuse, pour avoir les résultats. Nous ne serions donc pas capable d’évaluer les résultats de nos élèves ?
Surtout, c’est dans la remontée des réponses que se dévoile le danger de ces évaluations. Derrière un discours prétendument scientifique, le ministre entend normer les pratiques pédagogiques. Les résultats ne serviront pas aux seuls élèves et à leurs enseignant-es, ils serviront, en novlangue, à “accompagner et piloter”. C’est-à-dire à contrôler davantage.
Il est d’autant plus nécessaire de s’y opposer que les dernières déclarations du ministre sont claires : les résultats des élèves auront des incidences sur l’évaluation des personnels et donc leur carrière (mutation et promotion).

Contre cette vision managériale, SUD éducation revendique une formation continue, sur le temps de service, répondant aux besoins des personnels.

Résistons à ces évaluations nationales

SUD éducation appelle les enseignants à se saisir collectivement -pas seulement les collègues des classes concernées- de cette question pour réagir à ces évaluations.
• Pour nos élèves et pour notre professionnalisme : n’utilisons pas ces évaluations telles quelles.
• Contre la mise au pas pseudo-scientifique : ne faisons pas remonter les réponses.

Pour être collectif et pouvoir vous soutenir, nous avons besoin de savoir ce qui se passe. Tenez-nous au courant des décisions que vous prendrez.


Documents joints

évals nationales cp ce1, regard critique

Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois