Poursuite de scolarité : surcharge de travail inutile pour les directrices et directeurs

jeudi 16 avril 2020
par  SUD Éducation 03

Les procédures de poursuite de scolarité dans le 1er degré ont été présentées comme simplifiées dans un mail reçu le 8 avril.

Ci-dessous le courrier adressé à la DASEN dès le 10 avril pour proposer concrètement une alternative… et encore sans réponse à ce jour

Sur la question des maintien, nous entamerons une discussion qui pourra prendre la forme d’une réunion d’information syndicale à la fin du confinement. Le fait de remettre en cause et de refuser des décisions d’équipes (conseil des maîtres, RASED) acceptées par les familles n’est pas satisfaisant.

Le non mantien sauf MDA ne peut pas être un dogme.


Montluçon le 10 avril 2020
Madame L’Inspectrice d’Académie,

Nous vous écrivons au sujet de la procédure de notification aux familles de la poursuite de scolarité des élèves.

Sollicité par des directrices et directeurs d’école, nous estimons que la procédure, même simplifiée, reste fastidieuse. En effet, il faudra d’abord éditer individuellement deux notifications et les renommer pour les envoyer, toujours individuellement, aux familles par mail. L’envoi postal pose quant à lui la question du déplacement mais aussi, de manière très concrète, celui de l’affranchissement des courriers.
En tant normal, il suffisait d’imprimer et de distribuer un document.

Les directrices et directeurs d’école seront donc potentiellement débordés (100 mails et 200 pièces jointes à traiter pour une école de 100 élèves hors CM2) pour une tâche qui revêt une importance limitée puisque la quasi totalité des élèves auront une poursuite de scolarité classique.

Nous vous proposons donc comme alternative que l’envoi des notifications ne concernent que les familles des élèves qui seraient dans un cas particulier (proposition de maintien de l’école ou refus de la proposition par la famille). A n’en pas douter, les directrices et directeurs rentreront en contact avec ces familles de toute manière. C’est d’ailleurs certainement déjà fait.
Pour la grande majorité des élèves, il nous semblerait plus évident de proposer l’envoi au famille d’un document stipulant la poursuite de scolarité. Les familles auraient alors seulement à répondre par mail. Cela pourrait se faire par un document modifiable de type traitement de texte plus accessible à tous par exemple.

En espérant retenir votre attention sur ce point qui sera loin d’être anecdotique pour les personnels qui devront effectuer ce travail.

Veuillez recevoir l’expression de notre attachement au service public d’éducation.