Non à la stratégie du mépris : notre hiérarchie attaque notre santé !

samedi 2 mai 2020
par  SUD Education 03

Alors que les personnels des écoles sont sommés d’organiser la reprise à partir du 11 mai, la DASEN de l’Allier ne répond pas aux questions des syndicats.

Le CHSCT n’aura lieu que le 7 mai et la réunion prévue avec l’ensemble des syndicats la semaine du 4 mai n’est toujours pas fixée. Voilà la situation du "dialogue social" dans l’éducation nationale.

Nous dénonçons fermement l’option prise d’une stratégie du mépris par le ministère et déclinée par ses représentants locaux.

Concrètement, cela cause des souffrances réelles pour de nombreux personnels.
Les témoignages et les questions affluent au syndicat.

C’est situation plus qu’anxiogène est insupportable et inacceptable.
On nous parle de bienveillance, de résilience et de confiance, la réalité est tout le contraire.

SUD éducation rappelle donc que notre employeur est responsable de notre santé et de nos conditions de travail.Il a une obligation de résultats et pas seulement de moyens.

Nous appelons les personnels à être plus responsables que leur hiérarchie pour leur santé, celle de leurs proches, de leurs élèves et donc de la société.

Affirmons clairement aux familles et aux élus que rien n’est prêt et ce n’est pas le fait des équipes pédagogiques.

Soyons solidaires face aux carences de la gestion de la crise !

🚨😷Aux collègues : attention 😷🚨

❗Arrêtez d’organiser la crise à venir le 12 mai à partir du mail reçu jeudi de la dsden de l’Allier.

➡️La première chose à prendre en compte c’est le protocole sanitaire… qu’on n’a pas reçu à ce jour et qui n’est pas finalisé.
Certainement pas de remplir des classes exiguë avec 15 élèves.

➡️Si on ne peut rien renvoyer dans les temps à notre hiérarchie, c’est bien parce que ces injonctions sont contradictoires et inopérantes.

❗Soyons responsables : ne mettons pas notre santé et celle des élèves en danger ❗