Destruction de la Fonction Publique… C’est "En marche !"

La Fonction Publique déminée ?
mardi 19 juin 2018
par  SUD Education 03

Le 12 juin le Conseil des Ministres a publié un compte rendu qui annonce la couleur : l’objectif est de dynamiter le statut des fonctionnaires.

Prétextant les “progrès du numérique” et “l’évolution des modes de vie”, le gouvernement frappe fort en projetant de “transformer en profondeur” le service public pour que le travail des agents ait “plus de sens” pour eux (sic), pour que leur vie professionnelle soit plus “diversifiée” (re sic). N’oublions pas sa volonté de donner “plus de liberté” aux gestionnaires publics dans “la gestion de leurs effectifs”…

Voici un extrait du compte rendu (le texte officiel dans son intégralité est ici) :

  • L’élargissement du recours au contrat, avec comme ambition d’adapter les recrutements aux besoins, d’assouplir les contraintes qui pèsent sur les employeurs publics dans leurs choix de recrutement et de favoriser les mobilités entre secteurs public et privé ;

C’est donc la disparition programmée des fonctionnaires par l’embauche accélérée de contractuel-le-s. C’est aussi la possibilité de se débarrasser des règles de gestion des personnel-le-s (mouvement) qui jusque là étaient censées être égalitaires et transparentes. La disparition progressive du recours aux fonctionnaires permettra donc de franchir en toute liberté la frontière public / privé, le recours au contrat devenant la norme.

  • La refonte de la rémunération des agents publics, avec une remise à plat complète des modalités de rémunération des agents publics et la généralisation de la rémunération au mérite au niveau collectif et individuel ;

Au moins c’est clair : le mérite, le mérite, le mérite… Cela s’inscrit dans la droite ligne du PPCR qui a introduit une classe exceptionnelle. Le mérite est une notion si subjective…

  • La simplification du dialogue social, qui se traduira notamment par la création d’une instance issue des instances existantes (comités techniques et comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) et l’allègement des commissions administratives paritaires afin d’accélérer les procédures d’affectation des agents et permettre une gestion plus fluide et proche du terrain ;

Ce qui est annoncé, c’est rien de moins que la disparition des CHSCT et des CAP.

Le gouvernement, habitué à manipuler la novlangue, utilise le terme de “simplification” quand il faudrait dire “suppression”. Autrement dit cessons de discuter, cela simplifiera le dialogue social. Cela ressemble davantage à un monologue social…

  • Le renforcement de l’accompagnement des agents en matière d’évolution de carrière, afin de former les agents aux nouveaux métiers et de faciliter les mobilités au sein des trois versants de la fonction publique et hors de la fonction publique (notamment dans le cadre de plans de départ volontaires).

Si on lit entre les lignes, cela signifie clairement qu’on veut faire partir un maximum de fonctionnaires.


Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois