Courrier à destination des parents pour la grève du 13/01

dimanche 9 janvier 2022
par  SUD éducation 03

A copier-coller, adapter, diffuser…
Vous avez tout à fait le droit de distribuer un tel document aux familles. Afin d’éviter qu’on puisse vous reprocher sa lecture par les élèves, il est possible de le donner plié et agrafé ou de le diffuser par voix électronique.

En version courte pour impression en A5 :

courrier_parents_greve_13_janvier

Madame, monsieur,

Il y aura grève jeudi 13 janvier dans toutes les écoles, collèges et lycées du pays et cela à l’appel de toutes les organisations syndicales de personnels et de manière tout à fait exceptionnelle avec le soutien des syndicats d’inspecteurs et de chefs d’établissements.

La rentrée dans les écoles et établissements s’avère comme prévu malheureusement catastrophique. Nous avons eu 3 protocoles sanitaires différents à mettre en place en 5 jours. Cela rend le travail de tous les personnels impossible. Dans de très nombreux endroits, les absents se comptent par dizaines parmi les élèves et les personnels, parfois même par centaines dans certains établissements du Puy-de-Dôme. Chaque jour, la situation se dégrade. Les remplacements d’enseignants absents ne sont pas assurés alors que les syndicats s’adressent au ministre Blanquer sur cette question depuis des mois voire des années. Le ministre qui ne veut rien entendre se retrouve aujourd’hui à faire appel à des étudiants, des retraités ou des parents d’élèves. Ces mesures sont la preuve d’un vrai manque de sérieux de sa part.

Nous considérons que vos enfants ont le droit d’être mis face à un enseignant formé. Nous considérons que la continuité du service public de l’Éducation nationale (qui garantit normalement un enseignant face à chaque classe) doit être une réalité dans l’établissement de votre enfant et partout.

Le ministre Blanquer et le gouvernement passent leur temps dans les médias à expliquer que dans la période de pandémie que nous vivons l’ouverture des établissements scolaires doit être une priorité. Nous pensons aussi cela mais nous constatons qu’ils ne font rien pour que cela soit possible.

Nous avons tous tiré un bilan négatif de la longue période de fermeture des écoles au printemps 2020. Nous avons réclamé auprès de ce ministre un plan d’urgence pour l’éducation car l’enseignement à distance ou sur un smartphone ce n’est pas l’école, ce n’est pas le collège, ce n’est pas le lycée. Depuis deux ans ce ministre ne veut rien entendre, lui seul a raison et il tente de faire régner son ordre par tous les moyens.

Pourtant, parce que le ministère n’a pas créé de postes en nombre suffisant dans les écoles et en a carrément supprimé par milliers dans les collèges et lycées, parce que depuis deux ans il n’y a pas eu d’embauche massive d’enseignants, nous en sommes à renvoyer nos élèves chez eux faute de moyens de remplacement.

L’Éducation nationale, avec ses 12 millions d’élèves et son million de personnels, devrait être le pilier d’une politique d’éducation à la hauteur du défi que constitue la pandémie. Pour que l’école continue à être le véritable lieu des apprentissages, de l’instruction et aussi celui d’une politique d’émancipation, il faut des moyens exceptionnels qui lui permettent de remplir ces missions dans des conditions de sécurité et de sérénité maximums pour les élèves et les personnels. Par exemple, il faut dans les classes des capteurs de CO2 et des purificateurs d’air payés par l’État. Le ministre parle de cela depuis un an et ne fait rien.

A l’heure où le gouvernement prévoit encore de supprimer des postes pour la rentrée prochaine nous exigeons des recrutements immédiats pour assurer les remplacements, à plus long terme des créations de postes massives pour baisser les effectifs d’élèves dans les classes, aider les élèves les plus en difficulté et faire face de manière durable à la crise.

Pour toutes ces raisons, nous serons en grève ce jeudi 13 janvier et nous vous encourageons dans la mesure du possible à vous associer à notre protestation. Une manifestation se déroulera…..etc…

Bien cordialement,
L’équipe enseignante de … / Mme ou M. …