Cette année, plus que jamais : résistons ensemble aux évaluations nationales ! Communiqué CGT éduc’action, FSU, SUD éducation, FCPE et ICEM 03

samedi 12 septembre 2020
par  SUD Education 03

Non à une école du contrôle et de la sélection.

Oui à une école ou chaque élève puisse progresser dans les apprentissages.

 Les organisations syndicales de l’Allier CGT éduc’action, FSU et SUD éducation ainsi que la FCPE et l’ICEM-Pédagogie Freinet, demandent l’annulation des évaluations nationales qui doivent se dérouler en septembre. 

communiqué_éval_2020 CGT, FSU, SUD, FCPE et ICEM

De nombreux exercices sont mal conçus et mettent les élèves en difficulté sans être un outil professionnel pertinent. De plus ils sont quasi identiques à ceux de l’an dernier, sans prise en compte du confinement.

Cette année, après une crise sanitaire sans précédent qui a accentué les inégalités sociales et scolaires, l’obstination du ministère à maintenir leur passation est irresponsable. Évaluer des élèves sur des notions qui n’ont, pour certaines, même pas été abordées, c’est les placer en situation d’échec dès la rentrée. De plus, cela est vécu comme une atteinte à notre liberté pédagogique et constitue une véritable perte de temps dont nous avons besoin pour compenser les effets du confinement. La priorité de la rentrée doit être que tous les personnels et élèves retournent dans une véritable école de la confiance.

Avec l’expérience des années précédentes, nous considérons que le ministre cherche à imposer une politique éducative basée sur le contrôle et non sur la confiance comme il le prétend. Avec ces évaluations le ministère fabrique l’outil qui justifie sa politique et qui lui permet de « mettre au pas » les enseignant-e-s tout en développant la concurrence entre les élèves, les personnels et les établissements scolaires.

Nous revendiquons au contraire la liberté pédagogique qui est la reconnaissance de la professionnalité des enseignant-e-s. C’est cette liberté qui permet de prendre en compte les besoins des élèves dans les classes.

A l’opposé du mythe de l’évaluation, nous revendiquons des moyens supplémentaires et une adaptation des programmes pour prendre en compte la période de confinement ainsi qu’une meilleure formation continue, sur le temps de service, basée sur les besoins réels.

Pour s’opposer à ces évaluations, nos organisations appellent les enseignant·es :

• à débattre en équipe des moyens d’opposition à ces évaluations : du refus de les faire passer à la non remontée des résultats,
• à signer la pétition intersyndicale
• à porter la critique de ces évaluations dans les conseils d’école et d’administration.

Nos organisations s’engagent à soutenir les collègues dans ces démarches. Nous avons également besoin de vos retours pour savoir ce qui se fait concrètement.