CAPD "promotion", congé de formation et stages ASH, le 26 mars

mardi 26 mars 2019
par  SUD Education 03

Nous ne diffusons aucune information personnelle et nominative publiquement par respect pour la vie privée.
Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter : capd03@sudeducation.org ou 06 12 15 24 36

Lors de cette CAPD, il a été question :

- des promotions "accélérées" au 7ème et 9ème échelons pour l’année 2018-2019
- des congés de formation professionnelle
- des départs en stages de spécialisation ASH

déclaration capd 26 mars

Compte rendu de SUD éducation de la CAPD du 26 mars 2019

Congé de formations professionnelles
39 mois disponibles
26 mois demandés : toutes les demandes sont acceptées sauf une personne qui demande 10 jours de formation et un détachement dans le corps de PsyEN, si elle obtient le détachement elle n’aura pas de formation. (les jours non pourvus seront rendus donc « perdus »)

Stages formation ASH
Autorisation pour 2 collègues (choix justifiés par les besoins d’un enseignant référent qui a besoin de formation et d’un autre gros besoin sur les troubles visuels qui seront basés sur Moulins.)
On ajoute que seuls 2 collègues bénéficient de formation ASH AUSSI et SURTOUT par la limite des crédits et des moyens de remplacement.

pour les MIN toutes les candidatures autorisées (6 collègues)

1 demande ex-option G (cappei : « aide à dominante relationnelle ») absente sur le département, mais pas retenue pour des raisons de priotités de moyens.

SUD éducation : Mais attention l’ancienne option G disparaît peu à peu du département.
On voit bien le manque de moyen humain pour formation et manque de moyen financier qui fait que l’IA doit faire un choix, SUD dénonce toujours cette indigence qui empêche nos collègues d’accéder aux formations dont ils ont besoin.

Avancement accéléré

Voilà les critères : d’abord l’appréciation, ensuite dans la même appréciation l’ AGS et enfin l’âge pour départager.

  • échelon 6 : 55 promouvables 17 promus au 7ème en 2 ans au lieu de 3.
  • échelon 8 : 77 promouvables 24 promus au 9ème en 2,5 ans au lieu de 3,5.
  • ens spé : 2 promouvables 2 promus.

Pour savoir si vous êtes concerné, contactez- nous : capd03@sudeducation.org

2 demandes de révisions en recourt gracieux, mais sans suite.

SUD éducation dénonce ce classement qui n’a pour but que d’organiser un « concours » entre enseignants. Les dés sont pipés, vous n’aurez pas excellent, même si vous le méritez si les quotas sont déjà atteints. Où est la valeur intrinsèque professionnelle dans tout cela ? Nulle part, le ministère ne cherche qu’à agiter les médailles dans la course à l’obéissance.

Les IEN expliquent qu’ils n’ont pas les 30 % en tête au moment de mener les entretiens. Le DASEN explique que le PPCR a permis une progression d’un an des carrières et les 30 % ne sont pas l’essentiel, et qu’il s’agit de la première année et qu’on peut encore ajuster les mise en place. Et que les arguments syndicaux sont entendus et que les appréciations seront « co-construites » entre les IEN l’administration, les personnels.

SUD éducation considère que si tout cela était aussi simple alors il n’y a pas besoin de créer des carrières à plusieurs vitesse. Nous revendiquons que les avis d’inspection ne conditionnent pas l’avancement de carrière et un même avancement dans un grade unique, sur le rythme le plus rapide, pour toutes et tous.

Infos diverses

- Pour les résultats nominatifs du mouvement inter, contactez-nous.

Le solde des entrées devait être de +7 mais après un recours, une entrée est annulée donc solde +6. Voire +5 car un entrant en disponibilité, l’Allier n’a pas eu les entrées attendu (le ministère attendait +10).
Le blocage des mutations continue au niveau national et le département de l’Allier part déjà avec une moindre rentrée. La situation sera donc comme chaque rentrée, très tendue sur le département.

- 10 départs de l’allier, 7 pour le 63 (dont 5 RQTH)

- listes des postes adaptés. Les sortants doivent faire le mouvement (avec vœux géographiques).

- listes postes à profil pourvus.

- Mouvement intra-départemental : il reste des difficultés techniques avec la nouvelle application (qui laisse encore seulement pour cette année la possibilité de rentrer des données à la main, mais l’an prochain, aucune possibilité d’ajuster selon des spécificités locales). Ce qui explique la circulaire qui tarde à sortir.

Calendrier du Mouvement :

  • ouverture 08/04
  • fermeture (15jours après) soit le 21/04 au soir
    Groupe de travail le 15/05 (après-midi)
    La CAPD mouvement sera le 28/05 au matin

Note en cas de suppression « plus de maitre que de classe », le collègue aura priorité sur un poste adjoint de la commune si aucun poste n’est disponible dans son école. (en cas de double prio c’est l’Ancienneté générale de service qui départage)

Questions diverses

Un groupe de travail départemental va être mis en place pour étudier le problème du non traitement des absences autorisées pour des rdv médicaux. (mais sera à valider par le rectorat).

Mise en place du PIAL : "optimiser" la présence des AESH (leur formation et leur présence) notamment les AESH mutualisés, prise en charge par l’ASH.
Deux site : Sud Montluçon (par le chef établissement de Marcillat) et nord Vichy (par une directrice ). La volonté est d’avoir plus d’AESH mutualisés que AESHi (pour individualisé) et essayer de combiner au maximum les temps nécessaires soit hors la classe soit en apprentissage pur.
Plus grande proportion désormais AESH mutualisés (65%) qui donne selon l’IEN ASH plus de flexibilité. (surtout dans le secondaire).
Ceci permettrait des AESH en « surnuméraire » sur un pôle pour plus de réactivité quand un nouveau dossier arrive. (un AESH sera déjà formé, déjà acclimaté) Ce serait le but ultime du PIAL. (10/05 groupe départemental sur les AESH).
La répartition des AESH seront envoyés aux syndicats.
Dernier communiqué de SUD éducation sur les AESH…

- évaluation CP/CE1 : pas de mesure disciplinaire, mais du dialogue ien/collègue concerné.
SUD éducation : pourtant on parle de faute professionnelle au niveau du ministère. Nous soutenons les collègues qui refusent ces évaluations qui restent une aberration professionnelle, une atteinte à la liberté pédagogique et un danger la manière de "gérer" l’éducation et ses personnels.

- un BFC en grève remplacé ? Mais qui résulte d’un quiproquo selon l’administration et d’une surréactivité administrative. (en plus le BFC a constaté l’absence d’élève donc est reparti).

- direction à plein temps sur la segpa de Commentry : en cours de réflexion.

- 1h d’animations pédagogiques en plus sur le bassin de Vichy ? (conférence de M. Goigoux écourtée d’une heure, réattribuée hors présentiel) Mais l’IEN confirme que ne sera rattrapée qu’une seule heure.)

- Difficulté de verser des indemnités différentielles (IDPE). IDPE suspendues fin 2018. La correction du module informatique arrive fin Avril, devrait revenir sur la paye de juin dans le meilleur des cas. Cela concerne 27 collègues. Les arriérées à rembourser seront pris en compte sur 2ans.

L’arrêt des versements à pour but d’éviter de devoir rembourser trop d’arriérés si jamais ils ne sont plus concernés par l’indemnité.

- Postes pour FSE bloqués ? 26 FSE pour 2019-2020 quinzaine de postes bloqués. 2FSE par support. Même principe que l’an dernier pas de CP, pas TPS, pas REP, pas triple niveau, voire pas rythme 4j1/2 autant que possible. Avec un roulement par rapport au postes qui étaient bloqués cette année.

- Le barème inéat exéat qui ne correspond plus au circulaire ministère : risque d’harmonisation des barèmes sur le rectorat ou alors faute de temps utilisation du barème encore cette année. (rien d’officiel pour l’instant.)

SUD éducation : il va falloir s’attendre à ce que le travail paritaire soit balayé d’un revers de main rectoral. Nous déplorons le manque de respect pour le peu de dialogue social qui nous reste et pour les collègues de l’Allier dont la situation ne sera absolument pas prise en compte au niveau rectoral, car elle est très spécifique au vue de ce qui se passe sur les 3 autres départements.

- Des révisions d’appréciation sur la Hors classe : 5 demandes. Les appréciations sont justifiées par la hiérarchie par le rapport à mettre entre la cohorte du collègue et le quota d’appréciation à donner par la hiérarchie.
(Pour faire simple, si tous les avis excellents sont donnés, contentez vous d’un très satisfaisants et ainsi de suite…)

SUD éducation : Il n’y a aucune corrélation entre la cohorte dans laquelle on se trouve et sa propre valeur professionnelle intrinsèque. D’autant plus que cette appréciation risque de barrer le passage pour des années puisqu’elle est non révisable, et qu’il n’y a pas d’entretien pour l’attribuer. SUD dénonce ce système que le ministère ne veut pas faire bouger. On en vient à se demander si le but n’est pas tout simplement d’empêcher les (du moins certains) collègues d’accéder à la hors classe.


Agenda

<<

2019

 

<<

Août

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois