Azimuts : notre journal de la rentrée… avec toutes les raisons de lutter en rejoignant SUD éducation

vendredi 24 juillet 2020
par  SUD Education 03

Extrait de l’édito :

"Nous sommes aujourd’hui dans « la rentrée d’après », celle qui suit la crise sanitaire du printemps 2020. Cette crise sanitaire a privé d’école, de collège, de lycée et d’université toute la jeunesse du pays pendant plusieurs mois. Les personnels de l’Education nationale ont fait front, tout comme les fonctionnaires en général et particulièrement les personnels de santé mais aussi les éboueurs, les caissières, les livreurs en tout genre, les assistantes sociales, les maraîchers ou les agricultrices :

ce sont les travailleurs et travailleuses, dont les personnels de l’éducation, qui ont maintenu la vie sociale, bien plus que les injonctions du pouvoir et ses exercices de com’ télévisuelles.

Pendant cette crise, le ministre Blanquer s’est particulièrement illustré, jusqu’à faire des annonces publiques contradictoires dans la même journée. Il a semé la panique parmi les personnels et les parents d’élèves. Il a laissé les personnels seuls face aux interrogations légitimes de familles inquiètes.
Il a refusé tout plan d’urgence pour cette rentrée, se contentant de quelques déclarations fumeuses autour de la « nation apprenante » puis des « vacances apprenantes »."