Annonces d’E. Philippe : aucune avancée, les raisons d’être en grève restent inchangées

jeudi 12 décembre 2019
par  SUD Education 03

Nous avons bien écouté les annonces de la réforme Philippe/Macron/Delevoye. Nous pensons qu’il faut maintenir la mobilisation, avec des reconductions des grèves jeudi, vendredi et dores et déjà mardi.

Grève interprofessionnelle nationale mardi 17 décembre

Dores et déjà, les organisations syndicales SOLIDAIRES, CGT, FO, FSU appellent à une Grève nationale interprofessionnelle mardi 17 décembre.

La réforme concerne tout le monde, même les moins jeunes.

Malgré les annonces d’Edouard Philippe, même si vous êtes né·e avant 1975, la réforme vous concerne et vous avez toutes et tous encore à y perdre.
Toutes les retraites à plus ou moins longue échéance passeront sous le régime des points (et donc même pour celles et ceux né·e·s avant 1975, dont les retraité·e·s).
Les droits conservés, c’est le droit d’avoir une retraite, mais convertie en points !

Cela signifie que tout le monde sera soumis à l’évolution du point ; en effet, le gouvernement a bloqué le financement des retraites à 14% du PIB, cela signifie que la valeur du point ne pourra que diminuer, la part des retraité·e·s augmentant dans les années à venir.

De plus, si la réforme était si formidable, pourquoi vouloir ne pas l’appliquer aux ancien·ne·s ? Imaginez si le Conseil National de la Résistance (1946) avait annoncé que le régime des retraites ne serait appliqué que 18 ans plus tard !! L’idée est de diviser les générations, afin d’éviter une mobilisation d’ampleur.

Si la réforme passe, vous perdrez du salaire dès son application

Actuellement, nous ne cotisons pas sur nos primes pour la retraite par répartition. La réforme prévoit d’inclure les primes dans le calcul de la future pension, ce qui signifie donc que nous perdrons dès maintenant de l’argent.
Par exemple, pour la prime ISAE de 1200€, on peut donc imaginer que si on se base sur le taux de cotisation au 1er janvier 2020 qui sera à 10,5%, on pourrait perdre plus de 120 € par an. Si vous êtes en REP(+) et que vous touchez la prime de 3000€ par an, cela signifie que vous pourriez perdre plus de 300€ par an.

SUD éducation a toujours revendiqué des augmentations de salaire et pas des primes. La réforme Macron, c’est la double peine : c’est cotiser sur les primes (et donc perdre de l’argent tout de suite), mais c’est aussi perdre sur nos pensions.

Si la réforme passe, on nous promet une augmentation, mais à quel prix ?

Philippe nous promet une revalorisation salariale, nécessairement insuffisante pour garantir notre niveau de retraite. Pour conserver notre niveau de pension actuel, il faudrait dores et déjà être payé·e à l’indice terminal toute notre carrière ! Vous pouvez continuer à simuler votre retraite ici.
De plus, plusieurs annonces préalables la semaine dernière ont laissé entendre que la revalorisation ne concernerait que les plus méritant·e·s.
Enfin, Philippe a annoncé que cela nécessitera de "véritablement repenser le métier et la carrière de l’enseignant". Traduction : changement du statut.

Si vous pensez combler le manque à gagner par des fonds de pension, vous prendrez un gros risque !

Investir dans un système de complémentaire de retraites, c’est investir dans un système assurantiel de fonds de pension, c’est prendre le risque que vote "capital" parte en fumée du jour au lendemain (ex : le CREF, la Complémentaire de retraite de l’Éducation nationale et de la Fonction publique a fait faillite il y a quasiment 20 ans, occasionnant une perte conséquente d’argent pour pas mal de collègues / La crise des subprimes aux États-Unis il y a 11 ans a plongé des millions d’américains dans la misère et dans la rue).

Investir dans la grève, c’est gagner pour sa retraite !

Faire grève 10 jours, ce n’est pas perdre 10 jours de salaire le mois prochain, l’usage veut que les retraits de salaire seront répartis sur plusieurs mois.Quand on sait qu’on perdra plusieurs centaines d’euros par mois si la réforme passe et qu’il faudra bosser plus longtemps, ça vaut bien quelques jours de grève !