Rythmes scolaires Montluçon : Beaucoup de bruits, beaucoup de pression … pour rien !

mardi 1er juillet 2014
par  SUD Education 03

Communiqué “rythmes scolaires à Montluçon”, 1er juillet 2014

Compte tenu des informations contradictoires qui arrivent tous azimuts par différents canaux, nous souhaitons pas ce communiqué expliquer clairement où nous en sommes aujourd’hui.

Lors du CDEN (conseil départemental de l’Education nationale) du 30 juin 2014, l’Inspecteur d’académie de l’Allier nous a informé ne pas avoir eu connaissance du nouveau projet de la mairie de Montluçon.

PDF - 104.9 ko
communiqué rythmes scolaires à Montluçon, 1er juillet 2014

Ce sera donc le 1er projet, validé en décembre 2013, qui sera appliqué.
A savoir :

  • lundi 8h30-11h30 / 13h30-16h30
  • mardi, jeudi, vendredi 8h30-11h30 / 13h30-15h30 et TAP 15h30-16h30
  • mercredi 9h-12h (peut-être 9h15-12h15, la encore la mairie n’est pas claire)

Comme nous l’avons dénoncé dès le 21 juin, l’attitude de la mairie n’était pas acceptable : les conseils d’école n’avez pas le temps de se réunir sereinement pour pouvoir choisir en conscience. Pourtant la mairie a fait le choix de persister lors du conseil municipal du 28 juin alors que 11 conseils ne s’étaient pas encore réunis et que la majorité de ceux qui s’étaient exprimés était contre. C’est bien pour cela que le décret fixait la date, déjà bien tardive pour préparer la rentrée, du 6 juin.

Nous sommes donc satisfaits que la démocratie soit respectée après deux semaines d’effervescence négatives pour les enseignants et les parents d’élèves à la veille des vacances d’été. Il est tout de même aberrant que la mairie ait créé toute cette agitation pour rien, ni même demander le regroupement des TAP sur une après-midi comme voté en conseil municipal. Nous dénonçons le mépris affiché à l’égard des enseignants dans le traitement de ce dossier.

Nous nous satisfaisons également de l’abandon de la participation financière de 10 euros.

Cependant nous ne pouvons pas ignorer les responsabilités de ministère dans la mise en œuvre de cette réforme car ce qui est arrivé à Montluçon arrive ailleurs et pourra se reproduire l’année prochaine. D’ailleurs rien n’est vraiment réglé dans de nombreuses communes : qui assurera les TAP, qu’est-ce qui s’y passera réellement ?


Depuis le départ SUD éducation demande le retrait des décrets et défend la nécessité d’une autre réforme qui aille au-delà d’un aménagement de l’emploi du temps. Remarquons seulement que depuis deux ans nous ne parlons que des 3 heures d’activités périscolaires mais jamais des heures d’enseignements, de leur contenu, de la formation initiale et continue, du nombres d’élèves par classe, des conditions d’étude des élèves et des conditions de travail des personnels.


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois