Le mouvement 2014 doit être revu dès maintenant

mercredi 4 juin 2014
par  SUD Education 03

Cette année les résultats du mouvement sont catastrophiques pour un certain nombre d’enseignants du 1er degré.

Comme l’ont fait les syndicats siégeant en CAPD, SUD éducation avait exprimé au précédent DASEN, lors d’une audience en janvier 2014, son opposition aux nouvelles règles du mouvement sur les vœux géographiques obligatoires sous prétexte de stabilité des équipes. Nous avions même proposé de rester sur le modèle d’une phase d’ajustement (2nd mouvement) et de proposer l’attribution à titre définitif aux collègues qui le souhaiteraient à la fin du 1er trimestre par exemple.

Le DASEN a préféré passer en force et porte donc la responsabilité des difficultés (trajets, souffrance au travail, condition de travail) que vont connaître les collègues nommés à titre définitif sur des postes non voulus. De même, il porte la responsabilité des vœux annulés au prétexte que les 4 vœux de secteur différents n’aient pas été formulés.
Effectivement cela était écrit dans la circulaire. Effectivement les syndicats ont fait le travail d’information auprès des collègues. Effectivement on peut se demander s’il n’y a pas la volonté de détourner les règles en ne formulant aucun vœux de secteurs.

Mais comment peut-on imaginer qu’il ne soit pas possible de bloquer la validation de la saisie des vœux si les règles ne sont pas respectés ?
On arrive très bien à rendre efficace la technologie pour le fichage des enfants avec Base élèves.
Et si cela n’a pas été possible, pourquoi ne pas contacter les 28 collègues pour rectifier cette omission ou cette erreur ?

SUD éducation demande que tous les collègues nommés à titre définitif sur des postes non voulus et les collègues n’ayant pas encore de postes puissent pouvoir participer à la phase d’ajustement du mouvement.


Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois