Décharge de direction et Fonctionnaires Stagiaires Etudiants. Compte rendu de l’audience intersyndicale du 1er juillet 2015

jeudi 2 juillet 2015
par  SUD Education 03

Suite aux réactions suscitées par le dispositif « décharge de direction et FSE », l’intersyndicale s’était adressée à la DASEN et avait demandé une audience.

Pas de changement.

Plusieurs collègues nous avaient transmis des cas et des exemples précis pour justifier leur souhait de ne pas être dans ce dispositif.
Nous avons avancé ces faits mais le dispositif, ainsi que les écoles concernées, restera inchangée.

Une communication à revoir.

Sur la manière dont les collègues ont été informés, la DASEN a reconnu que la communication n’avait pas été à la hauteur des enjeux.
Elle a indiqué que la réunion du 1er juillet avec les directrices et directeurs allait lui permettre d’expliquer le dispositif.

Accueil des FSE sur la base du volontariat ?

Sur la question du volontariat, la DASEN nous a indiqué que cela n’était pas possible vu le nombre de FSE (de 60 à 63). Déjà en 2014/2015 il n’y avait eu que 3 volontaires recevables pour plus de 20 FSE.
A peu de chose près il y aura autant de FSE que de collègues déchargés à 25 % dont la décharge n’est pas occupés par un titulaire.

Un choix académique ?

La DASEN explique que c’est bien un choix académique et que le Puy de Dôme dérogera à cette règle car le dispositif n’était pas possible pour eux avec une centaine de FSE. Dans le Puy de Dôme les FSE seront 2 à se partager la classe sur la semaine.
Nous estimons, que pour les FSE et même les écoles, ce dispositif présente de nombreux inconvénients.

Des semaines sans décharge.

Nous sommes intervenus sur les semaines sans décharge et notamment celles de mai et juin. La DASEN a indiqué que la semaine de juin correspondait aux journées de rattrapage des partiels de Master 2 et qu’il y avait donc de fortes chances que la plupart des FSE n’y soit pas.
Nous avons demandé que les collègues directeurs bénéficient d’une journée de décharge les semaines sans FSE avec un collègue remplaçant. La DASEN n’a pas formulé de réponse négative. Et même si nous connaissons les difficultés de remplacements, ce sera certainement pertinent de le redemander.

Globalement nous sommes dans une situation qui risque de poser des problèmes qu’il faudra suivre et signaler.
Nous sommes surtout fasse aux difficultés poser par la réforme de la formation initiale qui place nos futurs jeunes collègues dans des situations difficiles. Cela se voyait moins avec des promotions faibles en nombre de stagiaires.
Etre à mi temps en classe l’année de stage avec un master 2 à valider, ce n’est pas une entrée sereine dans le métier.


Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois